Que faire quand on est victime d’un préjudice corporel lors d’un accident ?

Il n’est pas toujours évident de savoir comment s’y prendre quand on est victime d’un préjudice corporel et les différentes démarches qu’il faut entreprendre. En plus, dans une grande majorité de cas, il s’agit d’un préjudice corporel des suites d’un accident de la route qui est un événement – d’autant plus quand on en arrive à ce niveau de conséquence – généralement traumatisant.

Même s’ils peuvent être perturbants à plusieurs égards eux aussi, il ne s’agit pas d’un accrochage qui sera oublié d’ici quelques jours / semaines.

Et si tout comme pour ces derniers la plupart des personnes qui sont victimes d’un préjudice corporel à l’issue d’un accident de la route commencent par se tourner vers leur assurance, il ne s’agit clairement pas du bon réflexe à avoir dans ce genre de circonstances. Bien sûr, ce n’est absolument pas blâmable, mais pour obtenir une juste indemnisation, le seul recours qui vaille réellement est de faire appel à un avocat spécialisé en la matière. En effet, un avocat en accident de la route comme maître Antoine Régley par exemple si vous habitez à Lille ou dans les environs (Hauts-de-France) sera le seul moyen d’obtenir la bonne indemnisation à la suite d’un accident routier induisant un préjudice corporel et nous allons voir ensemble ci-dessous pourquoi.

La minimisation par les assurances

victime d’un préjudice corporel Vous pouvez en penser ce que vous voulez mais c’est un fait, les assurances ne sont pas, en matière d’accident de la route, les mieux placées pour vous obtenir la meilleure indemnisation que possible dans lequel il y a un préjudice corporel et / ou autre. Cela s’explique de plusieurs manières : la volonté de minimiser la somme à sortir pour l’assurance de l’autre partie quand il y en a une, trop souvent la volonté à sortir la somme la moins importante (ou une somme estimée comme « suffisante ») par la vôtre également et bien sûr la méconnaissance des conséquences réelles au quotidien de l’accident de la route dont vous avez été victime. D’ailleurs, il est important de noter que si votre avocat plaidera le droit, il n’est capable d’estimer réellement le montant de la juste indemnisation que dans la mesure où il est accompagné par différents experts avec lesquels il fait équipe : médecin(s), ergothérapeute(s), architecte(s)… et pour les raisons évoquées précédemment concernant les assurances, l’équipe de l’avocat est généralement aussi constituée d’anciens salariés dans des assurances qui connaissent parfaitement les arguments qui seront opposés par ces dernières pour pouvoir mieux les anticiper et les contrer.

Le coût des honoraires d’un avocat en préjudice corporel

Après avoir lu les lignes qui précèdent, vous vous demandez sûrement : « faire appel à un avocat maîtrisant le préjudice corporel plutôt que mon assurance d’accord, mais combien cela va me coûter ? ». Une question on ne peut plus légitime pour laquelle vous allez être surpris d’apprendre que cela ne vous coûtera, d’une certaine manière… rien du tout. En effet, si vous faites appel à un avocat comme maître Antoine Régley qui pratique des honoraires de résultats, ce dernier se rémunère en pourcentage de la somme que vous allez toucher et ne se rémunérera qu’à partir du moment où vous aurez perçu la somme en question. Autrement dit :

  • vous n’avez pas à avancer les frais,

  • vous allez toucher une somme qui – même une fois que vous lui aurez reversé ses honoraires – sera (beaucoup) plus importante que celle que vous auriez perçue si vous n’aviez pas fait appel à ses services.

En conclusion, ce sera forcément pour vous une opération qui vous permettra d’éviter de faire d’un accident de la route dont vous auriez malheureusement été victime une double peine en obtenant ce à quoi vous avez réellement le droit, la priorité de votre avocat en accident de la route.